Sur une autre île

Publié le par Marie-Pierre et Jean CANTIN

Fin octobre, début novembre, nous avons quitté notre petite île pour une beaucoup plus grande, mais toujours dans l'océan indien : Madagascar.

Tous les ans depuis 5 ans, au moment de la Toussaint, a lieu une rencontre de tous les coopérants de Madagascar. Comme nous sommes les deux seuls volontaires longue durée sur l'île Maurice, nous avons été invités à les rejoindre. C'était très intéressant. Nous étions une petite trentaine à être venus, issus de différents organismes : les MEP bien sûr, mais aussi la DCC (Délégation Catholique pour la Coopération), la Fisdesco (communauté de l'Emmanuel) et aussi Vides (Lazariste). Au total, il y a une cinquantaine de coopérants sur Madagascar mais tous n'ont pas pu faire le déplacement jusqu'à Antsirabe, ville situé sur les hauts plateaux malgaches à environ 170 km au sud de la capitale.

Nous avons passé 5 jours ensemble et avons eu de nombreux temps de partages : sur nos motivations qui nous ont amenés à être coopérants, sur les bonheurs, les difficultés et les interrogations liés à nos différentes missions, sur l'Eglise en France et celle de Madagascar et bien sûr un peu sur celle de Maurice. L'Eglise est universelle mais bien loin d'être uniforme. C'est une grande richesse mais parfois aussi une source de difficultés et d'incompréhension. Nous sommes un peuple en marche et il y a toujours à faire.

Les temps de repas et temps libres étaient aussi des temps favorables aux discussions et nous ont permis de voir de nombreuses similitudes entre les différentes missions et aussi de prendre de bonnes idées pour continuer.

 

Ces cinq jours ensemble nous ont permis aussi de visiter un peu la région et différentes œuvres. Ainsi nous avons pu visiter l'ancienne cathédrale d'Antsirabe, une université, un centre d'accueil pour des personnes handicapées de plus de dix ans et un autre pour des bébés orphelins ou dont les parents sont temporairement incapable de s'occuper de l'enfant, la plupart du temps pour des raisons de santé. Quelques uns d'entre nous ont assistés à la messe à la prison et le dimanche midi, nous avons tous pique-niqué autour d'un lac, lieu bien agréable de détente.

 

Ces quelques jours ont été donc très riches en partage et nous ont ressourcés. Après, nous sommes resté encore quelques jours sur la grande île pour faire un peu de tourisme et visiter un ami de Marie-Pierre qui habite Fianarantsoa.

Il existe à Madagascar une seule ligne de train qui relie Fianarantsoa à Manakara. Nous avons eu la chance que le train ne soit pas en panne et avons donc fait le trajet ce qui nous a permis d'admirer de superbes paysages. Nous avions tout le temps de regarder par la fenêtre car le train à mis 8h30 pour faire les 170 km ! Ce qui était relativement rapide car le train s'arrête dans 17 gares. A Manakara, nous avons fait un tour en pirogue sur le canal des Pangalanes et avons même pu prendre un petit bain dans l'océan indien mais qui est bien différent du lagon mauricien !

 

Le 10 novembre nous avons repris le travail avec entrain même si nous avons été rapidement découragés par la démission d'un membre d'anti-DAVIS. Heureusement, nous ne nous sommes pas laissé abattre et la mission continue entre joies et difficultés.

Voir des photos.

 

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

blanche 04/01/2009 19:48

Bonne annee !
j'ai cru un moment que vous quittiez Maurice !!