Vacances à la Réunion

Publié le par Marie-Pierre et Jean CANTIN

        Voilà déjà 7 mois que nous sommes à Maurice. Du 4 au 20 avril, c’était les vacances scolaires. Nous en avons donc profité pour prendre une semaine de vacances et aller faire un petit tour en France. Oh, pas bien loin, juste à 220 km au sud-est : à la Réunion ! Cette île, un peu plus grande que Maurice, est un petit coin de France au milieu de l’océan indien. En effet, nous avons retrouvé les routes françaises avec trottoirs ; les autoroutes sécurisées - où il n’y a personne qui traverse à pied ou à vélo ; les panneaux de signalisations français ; les enseignes françaises ; la baguette française et aussi des bannettes…La réunion est bien française jusque dans les conversations : « travailler plus pour gagner plus… ». Toutefois, il y a aussi de nombreux points communs avec Maurice au niveau de la culture, de l’histoire (esclavage…), des repas (composé de riz, grains et cari viande),…

Bien que Maurice et la Réunion soient deux îles sœurs, elles sont loin d’être jumelles et les rapports entre les deux peuples présente parfois quelques animosités.

Maurice a quelques montagnes dont le sommet culmine à 828 mètres. Par contre, la Réunion est un ensemble de deux massifs montagneux volcaniques : un ancien avec le piton des neiges et trois cirques (Salazie, Cilaos, Mafate) et un récent où le piton de la fournaise est un volcan toujours très actif (en moyenne une éruption tous les 10 mois).

Pendant ces 8 jours, nous avons eu l’occasion de passer un peu de temps avec des amis alsaciens en vacances sous les tropiques et, avec eux, de voir le résultat des coulées de laves au pied du volcan. Ensuite nous avons passés une semaine de randonnée dans les trois cirques mais tout particulièrement Mafate. Tous sont très beaux et différents. Les paysages sont superbes et vous pouvez en avoir un petit aperçu sur les photos même si elles sont en deçà de la réalité. Mafate est un cirque uniquement accessible à pied ou en hélicoptère. A peu près 800 français y habitent. La plupart des mafatais sont des descendants d’esclaves marrons (esclaves fugitifs).
          Nous avons donc marché entre 4 et 6 h 30 par jour et vu des paysages très variés. Parfois très verts, parfois très rocheux, quelques rares pentes douces, de nombreuses côtes abruptes avec beaucoup d’escaliers sur le chemin. Pour faire 3 kilomètres (vol d’oiseau), il fallait parfois trois heures car il faut passer trois montagnes donc monter et descendre 3 fois pour arriver à la même altitude ! Contrairement à Maurice, il n’y a pas ou très peu de plat.

Etant en altitude et dormant dans des gîtes d’étapes, nous avons eu l’occasion de dormir avec des couvertures (6 mois qu’on ne l’avait pas fait !). Et comme la Réunion est française, nous avons eu froid J : 2°C en haut du piton des neiges, sommet de la Réunion culminant à 3069 m ! Mais nous avons été récompensé de notre effort par un magnifique lever de soleil.

  Depuis le 15 avril, le travail a repris, avec toutefois quelques douleurs dans les cuisses et les mollets les premiers jours! 
Voir les photos

Publié dans Vacances

Commenter cet article

Gilles 24/04/2008 09:35

Très belles photos et résumé très intéressant qui donne envie de se rendre dans le Pacifique! Le bonjour d'une ile un peu plus froide et moins ensoleillée, quoique le printemps pointe enfin le bout de son nez :-)
Bien à vous, Gilles

Marie-Pierre et Jean CANTIN 09/05/2008 13:42


Merci Gilles pour ce commentaire. De notre coté, l'hiver arrive et on commence à mettre des manches longues le soir...
Juste une précision géographique: l'île maurice et l'île de la réunion sont dans l'océan indien.