Dimanche dernier: Jésus est mort...

Publié le par Marie-Pierre et Jean CANTIN

 Et oui, tous les chrétiens le savent, dimanche dernier (23 mars 2008) c’était Pâques et nous avons célébré la résurrection du Christ… sauf qu’à l’Île Maurice c’est un peu différent!

En effet, le carême est intensif à Maurice :

Tout d’abord, le mercredi des cendres (premier jour du carême) a rassemblé une foule bien plus importante qu’un week-end ordinaire (3800 personnes en 5 messes au lieu d’à peine 2000 personnes en 4 messes lors des messes dominicales). Le plus impressionnant fut la messe de 10h, l’église était pleine alors que ce n’était pas un jour férié.

Ensuite, pendant tout le carême, il y a eu des propositions d’adoration du Saint Sacrement pendant deux jours (appelées ici 40 heures) dans toutes les églises de l’Île Maurice. Un petit livret est édité et rassemble toutes les dates et heures des quarante heures sur le pays. Certains mauriciens essayent de faire le maximum de quarante heures pendant le carême.

Une autre habitude du carême est l’organisation de pèlerinages des 14 églises. Les catholiques (et même parfois les hindous) font ce pèlerinage qui consiste à se rendre dans 14 églises en une journée et déposer un cierge. Pourquoi 14 églises ? Parce que le chemin de croix comporte 14 stations. Chaque année la paroisse organise ce pèlerinage. Cette année le curé (Père Paschal) a limité le pèlerinage à 5 églises afin de pouvoir rester une heure dans chaque église pour prier et pour qu’il puisse faire de longs enseignements. Il y avait 14 bus et des voitures particulières soit 900 paroissiens (le nombre de places a été limité). Si on avait fait 14 églises, on aurait passé notre temps à monter et descendre du bus et nous n’aurions pas eu le temps de prier.

Pendant la semaine sainte, Père Paschal a organisé 3 sermons de carême (eucharistie avec un long enseignement) les lundi, mardi et mercredi saint. Lors des célébrations du triduum pascal (jeudi, vendredi et samedi saint) une foule impressionnante était présente à chaque fois. Pour la vigile pascale, les gens sont arrivés 2 heures avant le début de la messe et il n’y avait plus de places assises une demi heure avant le début de la veillée.

Les mauriciens jeûnent pendant le carême de façons diverses et très différentes de la France. Certains mauriciens ne mangent pas de chair (poisson ou viande) pendant tout le carême, d’autres seulement les vendredis ou pendant la semaine sainte. De même, pour l’alcool et toutes sortes de restrictions alimentaires possibles.

Enfin, nous avons été surpris d’être invités à bien manger (mais végétarien) le mercredi des cendres et le vendredi saint, pour ces familles c’est une tradition de faire ces repas.

  Après ce temps de carême et la veillée pascale, les mauriciens font « casse carême ». Le dimanche et le lundi (qui n’est pas un jour férié), les catholiques font la fête, mangent et boivent (certains rattrapent ce qu’ils n’ont pas bu pendant le carême). Même si cette année, le temps était particulièrement mauvais, certains sont quand même allés à la plage.

  Ce temps de carême nous a permis de redécouvrir ce temps de préparation qui est peut être un peu négligé en France et de vivre une grande fête chrétienne. Cela change de la France, où les églises ne sont pleines qu’à Noël.

  Enfin, au début de cet article, nous vous disions que Jésus est mort dimanche dernier, tout simplement parce qu’une partie des catholiques ne vont plus venir à l’Eglise jusqu’au mercredi des cendres 2009! Au vu de la pratique de la foule mauricienne, nous pourrions croire que le Christ meurt le dimanche de Pâques et ressuscite le mercredi des cendres !

  Nous vous souhaitons un bon temps pascal dans la joie du Christ ressuscité !

Publié dans Les Fêtes

Commenter cet article