Le français

Publié le par Marie-Pierre CANTIN

Le français est une langue merveilleuse. Selon l’origine géographique de ceux qui la parlent elle se met même parfois à chanter. Le français est beau, c’est ma langue maternelle. C’est avec ses mots et ses phrases que j’ai appris à m’exprimer, à réfléchir, à dire mon ressenti et même à prier. C’est une langue très jolie, pleine de nuance, c’est la langue de la diplomatie.
 
Depuis fin septembre 2007, la paroisse accueille une nouvelle communauté de religieuse. Ce sont des sœurs Salésiennes Missionnaires de Marie Immaculée (SMMI). Pour le moment, elles sont deux soeurs mais une troisième devrait les rejoindre. Elles sont toutes les deux indiennes mais une a déjà été missionnaire en France et se débrouille donc en français. A Maurice, la langue officielle est l’anglais mais au quotidien, c’est le créole et le français qui sont le plus utilisés surtout dans le milieu catholique. Or, Sr Helen qui ne parle que le mao, le manipouri, l’anglais, l’hindi… ( !) est arrivée sans parler un seul mot de français. Depuis le 15 octobre, je l’aide donc à apprendre ma langue.
 
C’est très intéressant et enrichissant. J’aime le français, même si au collège j’avais régulièrement des 0 en dictées, et je pense que même sur ce blog il doit y avoir un certain nombre de fautes (orthographe, grammaire, conjugaison…). C’est avec plaisir et joie que j’essaye de lui apprendre un français juste. Heureusement, le Bescherelle et le dictionnaire sont là pour m’aider. Au début, elle a appris à lire le français dans le livre de prière du temps présent car elle l’utilise 4 fois par jour et avait du mal a prononcer certains sons et syllabes. Nous profitions donc de cette lecture pour comprendre et apprendre les mots, pour expliquer quelques règles et aussi faire de la conjugaison. Depuis janvier, nous travaillons ensemble à l’aide d’un livre scolaire mauricien de Std IV (CM1). Ce livre m’enlève tout complexe car régulièrement je relève des fautes dans les énoncés et les exemples : tu mange (sic) ; Ecrivez les mots contraire (sic); hipprodrome (sic)…
 
Nous nous rencontrons entre 3 et 5 fois par semaine pour au moins une heure. Ces heures passées ensemble à parler, écrire, lire et comprendre le français sont des échanges passionnants. Pour parler, il faut bien dire des choses donc nous apprenons à nous connaître, je découvre l’Inde, nous partageons nos vies dorénavant mauriciennes et la vie de nos familles restées bien loin…Malgré nos cultures et langues différentes nous avons quelques points commun (nous sommes toutes deux catholiques, nous avons juste 3 ans d’écart, nous venons toutes les deux de l’hémisphère nord…). J’enrichis aussi mon vocabulaire anglais. Je découvre aussi les difficultés de la langue française en particulier avec toute sa conjugaison. Comment savoir dans une phrase que, va correspond au verbe aller ? Comment ne pas oublier que l’on dit je comprends mais j’ai compris ? Et encore, en conjugaison, il y a des règles. Maintenant si quelqu’un me trouve la logique qu’il y a derrière le genre des noms, je suis preneuse. Pourquoi dit-on un bus mais une auto, un vélo mais une moto, une assiette mais un verre, une souris mais un rat, une habitation mais un logement ?
 
Voilà encore une de nos activités qui sont nombreuses et variées. Etre au service, on ne sait jamais où ça va vous mener mais c’est toujours passionnant et très enrichissant. Avec ces « cours », ma mission est d’aider une autre à pouvoir faire sa mission… Chacun apporte à l’autre un peu de ce qu’il est et de ce qu’il sait. Tout cela dans un seul et même but : propager l’espérance et la paix autour de nous, être témoin du Christ Ressuscité. On ne peut rien faire seul, on a toujours besoin d’un autre que soi.

Publié dans Nos activités

Commenter cet article

tregouet 14/02/2008 23:57

Je viens de découvrir vos photos!
C'est super!
Merci!!!
Dom!