La cuisine

Publié le par Jean CANTIN

Ou l’utilité d’avoir un BTS électrotechnique quand on veut enseigner la cuisine !

Quand le Père Paschal nous a présenté aux paroissiens après les messes dominicales, il a précisé que je donnerai des cours de cuisine pour l’école ménagère. Dés la sortie, les paroissiens m’ont demandé si il y aurait des cours en dehors de l’école ménagère et s’il y aurait des cours de pâtisserie.
J’ai rencontré l’école ménagère pour connaître leur attente. L’école ménagère est un grand mot, en fait c’est juste un groupe d’une dizaine de femmes au foyer qui se réunit 2 heures par semaine pour apprendre la broderie, la couture… Jusqu’à Noël, je leur donne un cours de pâtisserie le jeudi en début d’après midi.
Ensuite, j’ai proposé aux paroissiens un cours de pâtisserie le jeudi soir et un cours de cuisine le samedi matin. Le Père Paschal a fait l’annonce aux messes dominicales. Le lundi matin, la secrétaire avait déjà 19 inscrits pour la pâtisserie et 15 pour la cuisine. J’ai clos les inscriptions le vendredi par une réunion d’information où j’avais 55 inscrits pour la pâtisserie et 40 pour la cuisine. Dés la semaine d’après j’ai commencé mes cours de pâtisserie et de cuisine avec à chaque fois un groupe de 8 personnes.
Dans la paroisse, il y a une salle où le conseil de fabrique avait installé une gazinière avec four électrique car il a été question, un jour, de donner des cours de cuisine. Dans cette salle, il n’y avait que le four et un évier. J’ai donc nettoyé la salle, installer une table, apporter le vieux frigo du père et acheter quelques ustensiles. Le four était branché et apparemment il fonctionnait.
Lors de mon premier cours, avec l’école ménagère, j’allume le four et 10 minutes plus tard, il n’y avait plus de courant. Le disjoncteur était dans une autre salle dont la sacristine n’avait pas la clef.
J’ai étudié avec un autre paroissien l’installation électrique et nous avons remarqué que le four était alimenté par un câble de section trop faible et il y avait en tête un disjoncteur de 10A, bien trop petit pour ce four.
Je me suis remémoré mes vieux cours d’électricité de BTS Electrotechnique et me suis mis à l’œuvre avec 2 autres paroissiens pour mettre aux normes l’installation de la cuisine. Ce qui nous a demandé 2 jours de travail.
A tous ceux qui s’interrogeaient de l’utilité de faire un BTS Electrotechnique avant un BTS Hôtellerie-Restauration, ils ont maintenant une réponse ! 
Photos d'un cours de cuisine
 

Publié dans Nos activités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article