La langue mauricienne

Publié le par Marie-Pierre et Jean CANTIN

En fait, les mauriciens ne parlent pas une mais des langues. La langue officielle est l’anglais. Tous les cours sont en anglais, les formalités administratives sont en anglais, le nom des ministères est en anglais…
Quasi tous les mauriciens parlent ou au moins comprennent le français. Dès le début de la scolarité, l’enfant apprend le français.
Toutes les familles mauriciennes parlent le créole mauricien. Langue dont le vocabulaire est dérivé du français, la syntaxe et la grammaire sont dérivées de l'anglais.
Selon leur origine (malgache, africaine, indienne…) les mauriciens peuvent aussi parler une autre langue : malgache, hindi, tamoul…
Le créole n’est pas reconnu comme étant une langue officielle alors que tous les mauriciens le parle. C’est une langue orale qui commence tout doucement à s’écrire. Ecrire le Créole est simple vu que c’est une langue phonétique (ex : pain = dipin ; besoin = bizin ; quelqu’un = dimoun, là haut = lao…). Lors de réunion, ou tout simplement dès que deux mauriciens entament une conversation, c’est en créole. En tant que français, nous comprenons assez facilement s’ils parlent doucement. Si on voit cette langue écrite, on dirait, pardonnez-moi l’expression, du « petit nègre » mais quand ils la parlent, je vous assure c’est vraiment une langue à part entière avec ses règles de grammaire et son vocabulaire.
Nous jonglons donc avec les trois langues mais avec notre français, nous pouvons discuter sans aucun problème avec quasiment tout le monde car ils le maîtrisent très bien.
Pour l’anecdote, la langue du tribunal est, comme dans toutes les administrations, l’anglais. Les juges s’expriment en Anglais. Mais les témoins ou l’accusé sont autorisés à parler en Français ou en Créole. Par conséquent, il y a un interprète qui traduit, au juge (étant mauricien connaît le Créole), leurs propos en Anglais.
Ce mystérieux mélange des langues nous montre à quel point la société mauricienne est complexe, riche et ouverte sur le monde.
C’est une grande chance pour nous que les mauriciens parle bien le français, cela nous facilite énormément l’adaptation.

 

Publié dans La vie Mauricienne

Commenter cet article