Notre arrivée à Maurice

Publié le par Marie-Pierre et Jean CANTIN

Jeudi 6 au matin, après 11 heures 30 de vol, nous sommes arrivés à l’aéroport de Maurice (sud-est de l’Île). Les formalités administratives et la récupération des bagages ont été effectuées sans problème. Pour l’anecdote, malgré tous les contrôle de sécurité à notre départ et surtout pendant l’escale à Londres,  nous nous sommes rendu compte à notre arrivée que nous avions voyagé en cabine avec une paire de ciseaux !!!

 

En artistes que nous sommes, nous avions donné au  Père Guichoux l’heure et le jour d’arrivée de notre vol mais avions omis de communiquer la compagnie et le numéro du vol. Ce qui causa quelques inquiétudes aux Pères  pour nous retrouver, en effet le Père Guichoux nous attendait sur le vol de Paris alors que nous venions de Londres. Notre vol étant en retard, et ne nous voyant pas arriver, le Père Guichoux est rentré chez lui. De notre côté, une fois les formalités administratives effectuées, nous sommes sortis de l’aéroport et nous avons attendus qu’un Père vienne nous chercher. Grâce à cette mésaventure nous avons pu découvrir la gentillesse des Mauriciens, en effet un chauffeur de taxi nous a très gentiment proposer de téléphoner aux Pères (vive les portables). Après avoir eu le Père Guichoux au téléphone, le même chauffeur de taxi nous a conduit à la maison MEP de Rose Hill.

 

Nous avons été accueillis chaleureusement par le Père Guichoux, puis par le Père Paschal. Le Père Guichoux, prête missionnaire français, est responsables des MEP à Maurice. Il s’est occupé de notre installation sur l’Île. Nous avons un appartement confortable plus grand que celui que nous avions à Strasbourg. Notre appartement se situe au premier étage d’une maison avec une entrée indépendante. Nous avons des voisins au même niveau et les propriétaires logent au rez-de-chaussée. Nous découvrons ainsi l’architecture des maisons mauriciennes. La maison était constituée à l’origine que du rez-de-chaussée. L’étage a été ajouté en vue du mariage d’un des deux enfants. Il y a possibilité de construire un deuxième étage à tout moment. Pour le moment, il n’y a pas de mariage en vue, alors nous profitons de l’appartement.

 

Nous travaillerons sur la Paroisse Sainte Anne – Sainte Odile avec le Père Paschal, prêtre missionnaire indien et curé de la Paroisse.  Ce week-end, il nous a présenté aux paroissiens lors des messes. Leur accueil fut chaleureux et chaque fidèle nous a souhaité la bienvenue. Samedi soir, nous avons également participé au pèlerinage du Père Laval. Cet événement national nous a permis de rencontrer les jeunes de la Paroisse.

 

Hier soir, nous avons été invité à une messe dans une famille catholique Tamoul à l’occasion du pèlerinage à la vierge indienne « Notre Dame de la Santé, Vailankanni ». Ce lieu d’apparition de la vierge en Inde est plus ancien que Lourdes. Ce pèlerinage est un événement majeur pour les Indiens et les asiatiques du Sud-Est.

Cette messe a été suivie par un repas indien traditionnel. Nous avons pu, ainsi, manger pour la première fois avec la main. Encore une fois, nous avons pu apprécier l’hospitalité des Mauriciens.

Marie-Pierre et Jean

Publié dans Départ pour Maurice

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bruno Lamothe 25/09/2007 15:16

Bon courage à tous les deux... Jean va manquer, même si ça ne lui a pas laissé que des mauvais souvenirs, au conseil municipal de la ville de Strasbourg.

Bonne chance, donc, et continuez à nous faire vivre vos aventures !

dominou 11/09/2007 12:20

Exellent de suivre vos aventures en live!!!
Perso, j'ai déménagé à Paris!